Et si on appliquait l’esprit bricolo et bidouilleur du hacking à la nourriture? Les biohackers font fermenter à tout va aliments et boissons.
Afin de renouer avec de vieilles pratiques et des savoirs faire traditionnels, s’inscrivant en porte-à-faux avec des produits alimentaires industriels calibrés, régentés, lissés, la Free Fermentology Foundation, réseau informel et ouvert, fait de la biologie culinaire, expérimente sur le vivant et ré-invente des saveurs par la fermentation. Totalement influencés par les pratiques courantes des cuisines asiatiques, ces hackers du végétal jouent avec les goûts, les couleurs, les textures, proposent de ne pas rester un consommateur crédule et passif, et mutiplient les apports nutritifs.

Lire l’article

 

© Free Fermentology Foundation